2006-11-8  - Breton                                  

NOTRE-DAME DE SOUFANIEH, DAMAS, SYRIE
SOURCE DE L'HUILE SAINTE

UNITÉ DES COEURS - UNITÉ DES CHRÉTIENS
UNITÉ DE LA FÊTE DE PÂQUES

ARTICLE REVUE IMBOURC'H - YOUENN OLIER - FEVRIER 1996

Breton : prières

Notre Père : = On Tad

« On Tad e zoé n néanv, ho hanù revo santéleit, ho rouanteleh digaset dem, ho volanté revo groeit àr en douar èl én néanv.

Reit dem hiziù on bara pamdiez, pardonet dem on péhedeù, èl ma pardonam d’er ré en-des on ofanset, ha n’on laosket ket de gouéh én tentasion, met goaranted-ni doh en droug. Amen. »

Je vous salue Marie = Mé ho salud Mari.

« Mé ho salud Mari, lan a hrès, en Aotrou Doué e zo genoh, hui zo beniget dreist en oll groagé, ha beniget é fréh ho korv Jésuz.

Santéz Mari, Mamm de Zoué, pédet aveidom péherion, breman hag én eur ag on marù. Amen. »

Prière à l’Esprit-Saint : Spered Santél.

« Spered Santél, deit, ni ho ped, é kaloneù ho fidéled, ha dalhet biù énné bamdé en tan-flamm ah ho karanté. »

Traduction : « Viens, Esprit-Saint, nous t’en prions, dans le cœur de tes fidèles, et garde en eux chaque jour la vive flamme de ton amour ».

Acte de Foi : Me Gred. = Je crois.

« Men Doué, me gred sterd oll er péh e hues dizolet hag e ra dein en iliz de gredein, rag men dé hui en-des ean laret ha n’hellet ket on lakad de fari. »

Acte de Charité : Me Gar = J’aime.

« Men Doué, m’ho kar a greiz me halon, dreist kement tra e zo, rag ma oh en oll vadeleh ; me gar eùé me nésan eldein me unan abalamor deoh. ».

Acte de Contrition : Pardon, men Doué.

« Men Doué, keu brz em-es em-boud ho ofanset, rag ma oh en oll santeleh ha ma tisplij et péhed deoh, me hrata deoh a wir galon n’ho ofansein mui birùikin hag é hrein penijenn a me féhedeù. »

« Bien aimé Jésus…. » Jésus à Myrna.

« O me Jésuz karet,

reit d’ein de gavouit ennoh me repoz,

adrest ol en treu,

adrest en ol treu kroéet,

adrest ol en éled,

adrest ol mélasion,

adrest ol gloér hag inour,

adrest ol arméieu en néan,

rak hui hemb kin e zou en ihuélan,

hui hemb kin e zou gelloudek ha mat frest pep tra.

Deit devat-on eit me honfortein.

Distaget me rangenneu ha reit d’ein bout digabestr.

Rak hemb oh hui me joé n’en déket achui.

Hemb oh hui, me zaol e zou gouli."