Mise-à-jour: 2018-02-06

L'HUILE

NE REFLÈTE PAS LES ÉVÉNEMENTS PASSÉS 2010


L'huile est signe d'abondance et de joie. Elle purifie et assouplit. Elle est signe de guérison et de réconfort. Elle fortifie et fait jaillir la lumière. L'huile est le signe sacré chrétien par excellence. Elle sert à l'onction des rois. Elle est synonyme et symbole de l'Esprit-Saint. Le Saint-Chrême (Myron) dont l'onction est le signe sacramentel par excellence du sceau du don de l'Esprit-Saint est utilisé lors du baptême, de la confirmation (chrismation), de l'onction des malades et de l'ordination sacerdotale.

SOURCES

L'huile exsude de Myrna en prières, soit lors d’une conversation sur le phénomène, soit durant une extase. Elle exsude de ses mains, de sa figure, de son cou, de ses yeux, de sa bouche, de ses pieds et de son estomac (le troisième jour d'un triduum de jeûne absolu, du 26 au 29 novembre 1984).
L'huile exsude également des mains de gens étrangers à la famille et à la Syrie, mais toujours en relation au phénomène de Notre-Dame-de- Soufanieh. Quand l'icône bleue est transférée en triomphe à l'église byzantine de rite grec-orthodoxe de la Sainte-Croix à 500 mètres de la
maison, le dimanche, 9 janvier 1983, elle cesse d'exsuder de l'huile et elle est relayée par l'icône violette à partir du 17 janvier 1983.
(La distinction est basée sur la couleur des vêtements de la Vierge Marie.) L'huile suinte de plus de mille reproductions photographiques de l'icône. Elle jaillit du sol de la terrasse à l'endroit où la Vierge Marie est apparue. Elle suinte tour-à-tour d'un tableau en relief de la Vierge Marie, d'un livre de prière, du mur derrière la niche intérieure où est placée sous clef l'icône bleue, des vitres fermant les deux niches (celle de l'entrée et celle de la cour), du coton d'une boîte destinée à être distribuée aux malades, d'une médaille portée au cou de Myrna, etc...
L'huile a également exsudé des reproductions de l’Icône (liste nonexhaustive) : en Syrie, au Liban, en Jordanie, en Irak, à Beit Sahour (Palestine), au Venezuela, en Suisse, aux États-Unis 'Amérique, au Canada, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique, en Australie, à Haïti, au Pérou et dans d'autres pays arabes.
Elle apparût aussi en forme de croix sur l’Évangile qui se trouve sur l’autel dans la petite chapelle de Myrna, au 2ème étage, et après que Myrna l’huma, elle décrit cette odeur comme celle du « Myron » ou Saint-Chrême que l’Église utilise pour l’application des sacrements.
Cette huile s’évapore –une fois que « sa mission » est terminée - sans laisser de traces graisseuses, sauf sur le papier et ce fut aussi le cas pour la couverture de l’Évangile.
L’huile qui est dans la coupe sous l’Icône est restée dans cette coupe des mois entiers jusqu’au jour où Myrna ouvrit le bocal et le vida dans une bouteille pour la conserver afin de pouvoir la distribuer plus tard dans le monde entier.

A propos de l'écoulement de l'huile de l'Image et lévitation / transport de l'Image :
Depuis le 26 novembre 1986, jour où l’huile a coulé de l’image, à
l’aube, après une interruption d’un an, jour pour jour, voici les dates (liste partielle) des jours où l’huile a de nouveau coulé de l’Icône :
-Très tôt le matin du 27 novembre 1986
-La nuit du 24 au 25 décembre 1986
-La nuit du 5 au 6 janvier 1987
-La nuit du 1er au 2 février 1987
-La nuit du 24 au 25 mars 1987.

Cette fois l’écoulement d’huile fut accompagné d’un phénomène de lévitation de l’image : l’image est placée dans une niche en marbre et verre. La niche est fermée à clef, et seul le Père Malouli en a la clef. Or l’image avait été placée, il y a quelques mois sur un appui trop élevé à l’intérieur de la niche, pour ète de l’image. Voyant cela, le père Malouli a demandé au papa de Myrna (marbrier) qui avait fait cette ’image, d’en faire un autre moins haut. Il le fit, et l’image fut placée sur l’appui inférieur. Or voici que l'Icône a é, seule, son appui inférieur et s'est placée d'elle-même sur l'appui supérieur. Et voici que cette nuit du 24-25 mars, Myrna, Nicolas et le énomène. Ils téléphonent au père Malouli à 22h 55 articulant à peine les mots. La famille était tellement troublée quand ils lui ont téléphoné, qu’ils n’ont pas su lui expliquer ce qui s’était passé. Cette nuit, Nicolas était tellement ému qu’il pouvait à és avec une foule considérable à prier jusqu’à une heure du matin : pendant tout ce temps Nicolas était resté assis, et Myrna se levait de temps en temps mais se rasseyait aussitôt. Le père de Myrna est le seul à même de me dire ce qui s'est passé. Il priait le chapelet tout seul, dans le patio, quand il a remarqué en ône de loin, que quelque chose de blanc barrait le bas de l'Icône, qu'il n'avait jamais remarqué auparavant Il s'est approché et a vu ée sur l'appui supérieur. Il s'est mis à crier pour appeler Nicolas, et tous deux ont crié d'émotion.

L’HUILE A COULÉ :

-le Samedi saint, 18 avril 1987, vers 21h30 : 221 grammes d’huile d’un coup, pesés sur une balance d’orfèvre
-le jeudi de l’Ascension, 28 mai 1987 - 136 grammes
-le dimanche de la Pentecôte, 7 juin 1987 – 86 grammes
-la nuit du 15- 16 juillet 1987 (Baptême de Myriam) - 125 grammes
-la nuit du 5-6 août 1987 – 92 grammes
-la nuit du 14-15 août 1987 – 173 grammes
-le 8 septembre 1987 – 50 grammes
-le 12 septembre 1987 – 97 grammes
-le 20 novembre 1987 – 70 grammes
-le vendredi 27 novembre 1987 – 170 grammes (5e anniversaire)
-Noël 1987 – 128 grammes
-Le 2 février 1988 - 88 grammes

LIEUX

L'huile a exsudé des mains de Myrna, durant ses voyages dans les villes et localités suivantes: (liste non-exhaustive)
Syrie (Varia): Damas, Homs, Hassaké, Khabab, Bacir, Kraya, Lattakié, Alep, Safita, Marmarita, Kassab, Sednaya, Bab-Al-Moussalla, Jaramana, Bosra, Bloudane, Zabadani, Khrab, Rableh, Hina, Douwela
Liban (Varia): Beyrouth, Antoura, Zahlé, Jouret Al Ballout, Maad,
Harissa, Feytroun, Jbeil, Byblos, Jabboulé, Ain-Elb, Tyr, Maghdouché, Mansourieh, Mié-Mié, Haret-Sakhr, Jounieh, Rayak, Bikfaya, Mayrouba
Jordanie (1998, 1999): Amman, Maadaba
Chypre (1995): Larnaca
États-Unis d'Amérique (1988, 1989, 1995, 1996, 1997, 2002): Los Angeles, San José, Modesto, San Diego, Baker's Field, San Francisco, San Raphael, San Bruno, Détroit, New York, Brooklyn, Cleveland, Boardman, Youngstown, Akron, Stockton, Miami, West Patterson, Methuen, Boston, Yonkers, Fremont, Glendale, Glenridge, Steubenville; Canada (1993, 1996, 1997, 1998, 2002): Montréal, Québec, Ottawa, Toronto
Espagne (1998): Près de San Sebastian
Portugal (1998, 1999): Coimbra (Près de Fatima), Porto, Lisbonne
Suisse (2003, 2004)
Allemagne (1991): Münster, Schlangen, Dissen, Altenberg, Münich, Altenbeken, Gelmer
France (1991, 1993, 1996, 1997, 2003): Besançon, Ars, Paris, Villers- Sur-Coudun, Abbaye De Bonneval (Espalion), Dijon, La Ferté Gaucher, Vaumoise, Lisieux, Lourdes, Nevers, Vezelay
Hollande (1991, 1998, 1999): Maastricht, Vaals
Australie (1993): Melbourne, Sydney, Brisbane, New South Wales, Adelaide
Belgique (1990, 1991, 1998): Braaschaat, Banneux, Eindhoven, Anvers
Égypte (1990, 1991, 1992, 1993, 1994, 1995, 1996, 1997, 1999, 2000): Le Caire
Italie (1999): Rome, Andrano, San Giovanni Rotundo

GRÂCES ET GUÉRISONS

En réponse à l'action de l'huile, une réaction spirituelle dense s'impose par la prière. On prie dans une atmosphère de paix dans la maison de la Vierge Marie à Soufanieh, mais aussi dans les maisons où l'huile s'est manifestée, les familles retrouvant ainsi la prière commune. Certaines
guérisons de maladies osseuses ou autres, dont un cas de grossesse comportant une importante quantité de fibromes et un cas de cancer, ont été attestées par plusieurs médecins (dont les docteurs Pierre Salam et Jamil Marji). Quant aux guérisons spirituelles, elles sont nombreuses et
leurs fruits sont admirables.

Quelques cas de guérisons :
-Père Ibrahim MOUSLEH
-M. Samir HANNA
-Mme Raquillé KELTA
-Mme Ghalya ARMOUCHE
-Le jeune Samer SAYEGH
-Mme Safa ABOU-FARES
-Mme Alice BENLIAN
-Guérison d’un musulman – Mohammad KAHWAGI
-Mme Chams HALABY
-Guérison d’un jeune musulman – M. Fadi BAHEM
-Guérison du Père Elias YACOUB, prêtre maronite
-Guérison d’un bébé français – Louise-Marie MOGIS
-Guérison d’un enfant libanais – Naji Nabil SABER
-Guérison de M. Boutros MANSOUR
-Dernière et … première guérison connue à ce jour… Mme Nouha AKHRAS (mère de Myrna)

CIRCONSTANCES & OBSERVATIONS

Un des messages de la Vierge Marie confié à Myrna le 26 novembre 1990: "…Quant à l'huile, elle continuera à se manifester sur tes mains pour la glorification de Mon Fils Jésus, quand Il le veut et où que tu ailles, car Nous sommes avec toi et avec quiconque souhaite que la Fête (de Pâques) soit unifiée." Observation : l’un des aspects de cette Huile Sainte c’est quand elle apparaît sur les mains de Myrna, et que la bénédiction donnée à toutes les personnes présentes avec cette huile est terminée, elle s’évapore sans laisser de traces graisseuses sur la peau comme pouvait le faire une simple huile d’olive naturelle. -100% huile d'olive pure – elle sent le « Myron ». Myrna l’a confirmée lors de son apparition sur un Évangile en forme de croix.
-Apparaît d'une manière tout à fait imprévisible
-Apparaît et disparaît sans aucun contrôle ni aucune autosuggestion de la part de Myrna
-Apparaît toujours en présence d'autres personnes
-Apparaît lors d’extases quand Myrna voit le Christ ou la Vierge Marie
-Toujours en état de conscience
-Se manifeste à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit
-Souvent en relation aux messages de Soufanieh
-Souvent lors de cérémonies religieuses
-Disparaît lorsqu'une atmosphère respectueuse et recueillie n'existe plus ou ne dure pas
-Ne tache pas les vêtements
-Quand elle apparaît, Myrna signe le front des personnes présentes (jamais le clergé, elle leur demande de se signer eux-mêmes)
-S'évapore quand il n'y a plus de fidèles à signer avec l'huile de ses mains
-Certaines guérisons physiques surviennent à travers cette huile
-De nombreuses conversions spirituelles sont associées à cette huile
-La couleur de l’huile va du jaune au vert
-Peut apparaître plusieurs fois dans la même journée (6 fois en Égypte)
-Analysée six fois, dans des laboratoires différents (en Europe et en Syrie) toutes les analyses concordent : 100% huile d’olive pure
-Des milliers de photos et des centaines d’heures de film vidéo ont enregistré l'événement sans aucune restriction ou obstruction de quiconque et devant tout le monde présent
-Des centaines de témoignages écrits et audiovisuels disponibles : de laïcs, du clergé et de religieux / religieuses

EXSUDE DES MAINS

-Lors d’extases
-L’huile ne dépasse pas les poignets malgré la position verticale de la main quand elle signe les personnes qui se présentent devant elle lors de célébrations eucharistiques ou de prières communes ; c’est le cas le plus fréquent
-Dans la paume de la main – droite, gauche, ou les deux
-Apparaît parfois sur le revers de la main
-Parfois sur trois doigts (pouce, index et majeur) seulement (très rare); main droite ou gauche mais pas les deux mains ensemble de cette façon
-Le 28 novembre 1982, Myrna et le père Zahlaoui en prières devant l’icône, l’huile est apparue sur les deux mains de Myrna, auparavant toutà fait sèches, comme en état d’ébullition
-En quantité suffisante pour signer le front de toutes les personnes qui se présentent devant elle allant parfois au-delà de 5,000 personnes, Myrna restant debout durant des heures- Montréal (Canada) et Australie 1993
-Parfois l’huile ruisselle dans ses mains et apparaît sous forme de petites bulles

EXSUDE DES PIEDS

-Une seule fois, lors de l’extase du 26 novembre 1984

ÉMANE DE LA GORGE

-Myrna a régurgité de l'huile parfumée à trois reprises et en quantité lors du triduum de la « cécité » - novembre 1984 (trois jours de jeûne total, vision déviée, ne "voit" que les objets religieux et une forte lumière intérieure - nourriture à l'Eucharistie quotidienne seulement)

EXSUDE DU FRONT

-Lors du triduum de « cécité » - novembre 1984
-Lors d’extases
-Parfois à l'occasion de l'anniversaire du phénomène de Soufanieh

EXSUDE DU COU

-Lors du triduum de la « cécité » - novembre 1984
-Lors d’extases
-Parfois à l'occasion de l'anniversaire du Phénomène de Soufanieh
-Dans un presbytère, en présence de prêtres et laïcs - d’une médaille de la Sainte Vierge qu’elle portait au cou (à Bloudane et Hassaké)
-Parfois, durant des célébrations eucharistiques, généralement durant la Semaine sainte commune aux catholiques et orthodoxes quand la Fête de Pâques est célébrée à la même date, dû au caprice du calendrier

EXSUDE DU VISAGE

-Lors du triduum de la « cécité » - novembre 1984
-Lors d’extases
-Parfois à l'occasion de l'anniversaire du phénomène de Soufanieh
-Durant des célébrations eucharistiques, généralement durant la Semaine sainte commune aux catholiques et orthodoxes
-Lors d’une soirée de prières oecuménique en Australie - 1993
-Durant la Semaine sainte commune aux catholiques et orthodoxes quand la Fête de Pâques est célébrée à la même date dû au caprice du calendrier - Pâques 2007 et 2010

EXSUDE DES YEUX ET DU VISAGE

-Chaque fois qu’il y a eu exsudation d’huile des yeux de Myrna, elle a vu le Christ sous une forme de Personne de Lumière.
-Lors du triduum de la « cécité » - novembre 1984
-Parfois à l'occasion de l'anniversaire du phénomène de Soufanieh
-Durant la Semaine sainte commune aux catholiques et orthodoxes quand la Fête de Pâques est célébrée à la même date dû au caprice du calendrier - Pâques 2007 et 2010
-Lorsque des évêques de plusieurs rites (catholique : Mgr George Riachi et orthodoxe : Mgr Afram Aboody) participent à la prière commune – Australie 1993.
-Durant la Semaine sainte commune aux catholiques et orthodoxes quand la Fête de Pâques est célébrée à la même date, dû au caprice du calendrier - Pâques 2007 et 2010

OCCASIONS

-En donnant son témoignage aux :
Patriarche Syriaque Orthodoxe – Zakka Iwas 1er - Damas
Patriarche Copte Orthodoxe - Shenouda III - Égypte
Patriarche Copte Catholique –Stéphanos I - Égypte
Patriarche Grec Melkite Catholique Maximos Hakim V lors d’une visite aux États-Unis chez le docteur Antoine Mansour à Los Angeles (le 1er mai 1988)
-Lors de la dédicace de la statue de Padre Pio, dans le centre « Notre- Dame de Soufanieh et du dialogue interreligieux » inauguré à Rome (Italie) par Mgr Luigi Accogli en présence de cardinaux et d’évêques – octobre 1999
-Lors de l’extase en Belgique, Myrna aux pieds de l’autel - 1990
-Dans plusieurs institutions religieuses catholiques ou orthodoxes dans différents pays
-Lors d'une célébration eucharistique (catholique : latins, arméniens, melkite, copte ou syriaque ou orthodoxe : grec, copte ou syriaque)
(À l'église ou à Soufanieh ou chez des laïcs)
- à l'offertoire (très rare)
- durant la communion
- après la communion mais avant la fin de la messe (très fréquent)
- après la messe, lors de son témoignage (très fréquent)
- après la messe, durant un chant à la Vierge Marie ou à Jésus
- après la messe, à Soufanieh, devant plusieurs évêques ainsi que le Nonce Apostolique de Damas (parfois)
-Lors d'une célébration mariale: (à l'église ou à Soufanieh ou chez des laïcs); durant la prière du chapelet - durant un chant - lors de son témoignage
-En distribuant des images de Notre-Dame de Soufanieh – Montréal et Australie 1993
-Lors d’un repas à Soufanieh ou chez des amis – Montréal et Australie 1993
-Lors de prières d’action de grâces
-Lors d'une veillée de prières :
à Soufanieh, chez des amis, dans une maison d'accueil lors d'une tournée de prières avec des retraitants dans un couvent ou une église
-Dans des monastères – Vaals, Hollande – 1999 et Coimbra, Portugal, 1999
-Dans la chapelle privée du Nonce Apostolique à Damas
-Dans la chapelle privée de l’ancien Nonce Apostolique de Damas, Mgr Luigi Accogli –Andrano, Italie – octobre 1999
-Durant le chant à la Vierge Marie du Nonce Apostolique à l'église (lors de l’anniversaire du Phénomène à l’église Maronite et à Soufanieh)
-En écoutant le témoignage d'un prélat sur Soufanieh
-En donnant un témoignage à un prélat dans un presbytère
-Lors d'une entrevue télévisée avec le père Joseph Mouwannès - Liban
-Lors d’une entrevue télévisée accordée à la TV juive en Australie 1993
-Lors d'un recueillement sur la tombe d'une défunte – Anita Hovsepian (Glendale, Californie) – Juin 1996
-Lors d'un trajet en automobile, racontant Soufanieh en retournant de Khabab – novembre 1996
-Lors d'un trajet en automobile, un Vendredi saint, en voiture, entre le Portugal et l’Espagne
-Lors d'une extase dans une automobile entre Hauran et Damas
-Pendant qu’une dame donnait son témoignage sur sa guérison
-En tenant en main une copie de l'image de Notre-Dame de Soufanieh -à Soufanieh et à l'étranger
-En priant devant l'Icône Miraculeuse à Soufanieh
-En priant avec un malade dans un foyer, à Soufanieh ou dans un hôpital
-En priant avec des musulmans
-En priant avec des juifs
-En priant dans un couvent
-En présence d’athées
-En présence d’agnostiques
-En présence de Protestants
-En donnant son témoignage sur la terrasse des apparitions
-Lors de son propre anniversaire de naissance
-Lors de l'anniversaire de naissance de sa fille, son fils ou son époux
-Lors de plusieurs baptêmes à Soufanieh – Myriam, fille de Myrna, Christine, fille du Dr Riyad Hanna – Allemagne, 1991
-Lors d'un baptême à l'église
-Lors d’un baptême; dès que Myrna redonne l'enfant à sa mère
-Lors de l'ordination d'un diacre – Elias Salloum
-Lors de l'ordination d'un prêtre – Georges Battikha
-Lors de prières devant la dépouille mortelle chez les parents du défunt–Mme Chams Chayeb Barbara, Georges Bdéoui
-Lors de visites de condoléances
-Lors d'un discours sur l'unité chrétienne par un prélat
-Lors de fiançailles des membres de sa famille
-Lors de fiançailles d'amis ou étrangers, à Soufanieh ou à l'étranger – Samir Zaher
-Lors du mariage des membres de la famille de Myrna
-Lors du mariage d'amis ou d'étrangers
-Lors de réceptions de fiançailles / mariages / baptêmes / funérailles
-En priant pour un malade dans un hôpital – père Joseph Malouli – mars 2000
-Lors des funérailles du père Joseph Malouli – mars 2000
-Lors de rencontres de réconciliation avec des couples / amis en difficultés
-A Noël, la veille du jour de l'an et au nouvel an
-Lors d'un chant improvisé à la Vierge Marie
-Lors d'un symposium théologique sur les Messages de Soufanieh – Münster, Allemagne – septembre 1991 – père Adel Khoury

DEVANT DES MÉDECINS DE DIVERSES SPÉCIALITÉS VENUS À SOUFANIEH pour étudier événements que Myrna subit lors d’extases et/ou stigmates :

Neurologue : Philippe Loron (France);
Pédiatre : Gamil Margi (Syrie);
Chirurgiens : Antoine Mansour (États-Unis),
Ryad Hanna (Allemagne), Knut Kvernebo (Norvège)
Psychologue : Bibiane Bucaille de la Rocque (France)
Morpho-psychologue : Brigitte Sauvegrain (France)
Psychanalyste : André Patsalidès (Syrie)
Psychiatre: Oivind Ekeberg (Norvège)
Dermatologue: Cato Moerk (Norvège)
Professeur de technologie médicale: Goran Solerud (Suède)
Pneumologue: Basile Kouchakgi (France)

-Devant des agents de la Sûreté Syrienne, accompagnés du Dr Saliba Abdel Ahad –28 novembre 1982
-Devant le ministre de la Défense Syrienne, Moustafa Tlass et sa femme
-Devant le secrétaire du Ministre Syrien de la Défense
-Devant le ministre de la Présidence Syrienne, Wahib Fadel, 15 août 1987
-Lors de la clôture du mois de Marie
-La veille des fêtes religieuses - catholique ou orthodoxe Immaculée Conception, Épiphanie, Assomption…
-L'huile exsude d'image(s) qu'elle tient dans sa main tandis que ses mains restent sèches, ou les deux à la fois
-Lors de la première rencontre secrète avec Mgr Nicolas Rotunno, Nonce Apostolique de Damas, chez les Petites Soeurs de Foucauld
-Au rythme du calendrier liturgique - catholique ou orthodoxe – la veille des fêtes
-Durant une célébration religieuse, devant des personnalités politiques, intellectuelles, religieuses, diplomatiques : ambassadeurs, consuls, etc.…médicales : médecins, psychologues, psychiatres
-Lors de témoignages, devant des personnalités politiques, intellectuelles, religieuses, diplomatiques : ambassadeurs, consuls et du monde médical : médecins, psychologues, psychiatres
-En présence d’autres visionnaires – Soeur Lucie, Fatima - 1999
-Lors d’un chant à la Vierge Marie, en tenant un micro en main
-En priant avec une musulmane atteinte de cancer
-En coupant le gâteau anniversaire du début du Phénomène à Damas
-En discutant avec des amis sur la rapidité avec laquelle le Seigneur envoie l'huile - 'téléfax' – Guy et Mylène Fourmann – 1991 - (France)
-Quelques fois, lorsqu'un Nonce Apostolique lui serre les mains à Soufanieh
-Lorsque le Nonce Apostolique chante un hymne à la Vierge Marie en arabe, à Soufanieh, après une messe, l'huile couvre tout le visage de Myrna lui cernant aussi les yeux et finalement apparaissant sur ses mains, en novembre 1997
-Un archevêque Maronite du Liban tenant les mains de Myrna pleines d'huile, a aussi ses propres mains recouvertes d'huile – Mgr Khalil Abi- Nader
-Lors de la prière à Notre-Dame de Mantara (Liban), en présence d’une foule immense, célébrée par Mgr Georges Kwaiter, évêque melkite de
Sidon (Liban), ainsi que de plusieurs prêtres, et feu l’évêque melkite du Canada; Mgr Sleiman Hajjar
-Lors du témoignage de Myrna après la messe, père Ibrahim Ibrahim, maintenant évêque melkite du Canada;
-En tenant les mains de Myrna pleine d'huile, l’abbé Bonifacio du monastère Ukrainien Catholique à Redwood Valley, aux États-Unis, a aussi ses propres mains recouvertes d'huile
-Lorsqu'une femme prend dans ses mains les mains sèches de Myrna, insistant à obtenir de l'huile pour oindre sa fille malade
-Lors d'une procession Mariale, devant la statue de la Vierge Marie, pendant qu'un chant est entonné par la foule
-Devant un sanctuaire Marial, près d'une église
-Lors de la sortie de l'extase («cécité » – novembre 84) elle régurgite de l'huile parfumée
-Dans une automobile, en chantant à la Vierge Marie
-Aux pieds de la grande statue de Notre-Dame de Harissa (Liban)
-De ses trois doigts, main droite seulement, sur la tombe de Ste Bernadette Soubirous, Nevers - France
-Lors d'une procession pascale, (lors de la Semaine sainte catholique ou orthodoxe) à l'extérieur ou à l'intérieur de l'église, se tenant à côté du célébrant
-Pendant qu'un évêque prie sur Myrna, en lui imposant les mains sur sa tête
-Lors du visionnement d’une vidéo des stigmates en sa présence
-Quand l'huile n'apparaît pas sur ses mains, et que Myrna explique aux gens l'importance de la prière aux fidèles, et que l'huile n'est pas le plus important, n'est qu’un signe, parfois, l'huile apparaît
-Parfois, quand une personne demande comment et à quel moment l'huile apparaît
-Lors de la bénédiction d’un terrain

---------
Source / références :
● Bulletins périodiques et annuels du père Élias Zahlaoui
● Livres du père Élias Zahlaoui
-Souvenez-vous de Dieu
-Soufanieh : Chroniques des apparitions et manifestations de Jésus et
de Marie à Damas, 1982 – 1990
-Jubilé d’argent de Soufanieh – 25ème anniversaire
-Magnificat – chez l’imprimeur (2011) F.X. De Guibert
● Livre du Dr Philippe Loron : Constat Médical et Analyse Scientifique des événements de Soufanieh, (12-16 Avril 1990)
● Notes et lettres du père Joseph Malouli
● Notes et lettres du père Boulos Fadel
● Notes personnelles de Myrna et Nicolas
● Notes de voyages, photos et films pris par Gabriel Berberian -Canada

ANALYSES

Six examens scientifiques ont été menés sur cette double source d'huile (celle de l'icône et celle du corps de Myrna): deux en Syrie, deux en Allemagne, un à Paris en France, un à Rome en Italie. Les résultats sont identiques: C'EST DE L'HUILE D'OLIVE PURE À 100%. Ce degré de pureté ne se retrouve pas dans l’huile qui existe dans le commerce, car elle ne tache pas et elle s’évapore très vite. Rapport officiel de l’analyse de l’huile du laboratoire allemand : 100% huile d’olive pure.

 

 

Translation de l'Icône de la maison à l'Église
Quelques guérisons...

Analyses de l'huile: - Résultats d'Allemagne -  Résultats de France 

Documentation détaillée: Sources, lieux, grâces PDF